AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 can you juste forgive me ⊱ kang w. jynn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

PSEUDO : hyonie.
CÉLÉBRITÉ : choi min ho. ♥
MESSAGES : 153
DATE D'INSCRIPTION : 21/05/2013
DISPONIBILITÉ RP : totally open.
DOUBLE COMPTE : la belle Rodriguez Kathleen T.
ÂGE : 27
DATE DE NAISSANCE : 07/01/1991
NATIONALITÉ : nord-coréenne.
HUMEUR : fatigué de certaines choses, peut-être un peu blasé aussi.
EMPLOI : barman à Broadbeach.
CÔTÉ ♥ : c'est assez compliqué, mieux vaut ne pas y penser.
LIENS IMPORTANTS :
ficheliensphonemail


MessageSujet: can you juste forgive me ⊱ kang w. jynn   Mer 29 Mai - 22:17

Littéralement en sueur, les cheveux dégoulinants sur son visage, le souffle court. L'état du jeune nord-coréen n'est autre que celui-ci à l'instant même. À vrai dire, plus les années passent, plus les cours de danses deviennent intenses, long et épuisants. Comment en vouloir à l'université ? En venant ici, il était totalement conscient que sa formation compterait parmi les meilleures au monde. Avec une telle réputation, mieux vaut ne pas trop plaisanter. C'est donc en faisant de son mieux pour ralentir son rythme cardiaque que Kyung Ae se dirigeait vers le vestiaire masculin. Une fois devant son casier qu'il ouvrit, il saisit son sac de sport puis pris doucement place sur le banc derrière lui. Après avoir enlevé son t-shirt complètement trempé, il se sécha du mieux qu'il pouvait avec la serviette qu'il prévoyait toujours à cet effet. Finalement, il enfila des vêtements propres et ferma son sac ainsi que son casier. Un horrible gargouillement raisonna alors dans la pièce, déclenchant quelques rires parmi les garçons présents. Le bel asiatique sourit. Son pauvre estomac était vide depuis la veille, la famine commençait à le guetter. En effet, il n'avait pas pu avaler quoi que ce soit ce matin au petit-déjeuner. Pour une raison inconnue à vrai dire. Rien d'inquiétant de toute façon puisque visiblement, l'appétit lui était triomphalement revenu. Après avoir salué ses camarades, il quitta le vestiaire et traversa doucement les couloirs du bâtiment Ouest où se déroulent les cours de la filière des arts de la scène. C'est le bâtiment le plus impressionnant. Non pas par sa taille, mais par son contenu. Suivant un double cursus, le nord-coréen est bien placé pour savoir que c'est ici que les plus gros moyens sont déployés. Comme si cette université avait pour but de former les stars mondiales de demain. C'est ridicule. Même si, au fond, ça ne lui déplairait pas. Au contraire. Un léger rictus sur le visage, il replaça son sac correctement sur son épaule et leva la tête, balayant le couloir du regard alors qu'il continuait sa route. Route vers le réfectoire, bien sûr. Bénit soit cet endroit. Mais. C'est à ce moment-là qu'il la vit.

Alors que son petit cerveau était tranquillement en pause en ce qui concerne ses peines, tout comme ses joies d'ailleurs, il aperçut la personne qui le remit immédiatement en mode marche. La journée avait si bien commencé, pourquoi fallait-il que le destin lui renvoie ses plus grandes hontes et ses pires regrets en pleine figure. Le cœur battant la chamade à tel point qu'il semblait menacer d'exploser, Kyung Ae s'arrêta net, sans même s'en rendre compte. Observant simplement la jeune femme qui s'avançait vers lui. Jynn. Elle constitue pour lui deux choses tellement opposées que c'en est presque trop compliqué à comprendre. À la fois la plus belle chose qui lui soit arrivé dans la vie, elle cause également les pires tortures imaginables dans son esprit. Qu'a-t-elle bien pu faire ? À vrai dire, rien. Ah si. L'australienne avait tout simplement été... parfaite. Trop parfaite, peut-être. Au point de rappeler au nord-coréen que son parcours était loin d'être exemplaire. Beaucoup trouverait peut-être ça stupide, mais son passé le hante à un point inimaginable et c'est ce qui causa la rupture il y a déjà un an. Un an. Une longue année de torture, de regrets. Une année durant laquelle il n'a cessé de se demander comment les choses se seraient déroulées si seulement il n'avait pas été si lâche ! Si seulement... il avait su lui faire confiance. Complètement désemparé face au sérieux de leur relation, il avait préféré fuir. Tout simplement. Les conséquences, il n'y avait pas vraiment pensé. Et c'est un jeune homme littéralement paralysé qui se trouvait là, tel un poteau au milieu du couloir. Ce n'est que lorsque la jolie demoiselle leva enfin le regard vers lui qu'il eut une réaction. Inutile, certes. Mais c'est d'un geste automatique qu'il baissa les yeux, essayant de reprendre son souffle, coupé par les battements bien trop fort de son petit cœur meurtri. Il n'avait strictement aucune idée de ce qu'il devrait faire, ni même s'il devrait plutôt lui parler comme si de rien n'était ou au contraire, l'ignorer.

« Je ne t'aime plus, désolé. », voilà la seule chose qu'il avait trouvé à dire il y a un an. La seule excuse stupide pour masquer sa lâcheté. Est-ce possible de rattraper une telle bavure, tant de temps après ? Totalement perdu et horrifié, Kyung Ae se contenta de reprendre sa marche, doucement mais sûrement. Il ne pouvait pas. Il n'y arriverait pas. Lui adresser la parole était un effort encore trop ambitieux pour être exécuté correctement. Étrangement, il sentait que si il essayait quoi que ce soit, ses organes vitaux tomberaient en panne. Ses jambes s'étaient déjà transformées en coton et sa poitrine vivait une véritable fiesta. Son cœur s'arrêta une fraction de seconde lorsque les deux jeunes gens se croisèrent enfin. Puis soudainement, son corps ne répondit plus. Aussi immense était sa volonté d'avancer, ses jambes semblaient en grève et c'est d'un automatisme presque effrayant qu'il se tourna vers son ex petite-amie. Nom de dieu, mais qu'est-ce qu'il foutait ? Un an qu'ils ne s'étaient plus croisés. Un an qu'ils ne se parlaient plus et que le nord-coréen se contentait d'espérer qu'elle aille bien. C'est tout ce qu'il souhaitait au final. Il pourrait bien souffrir le martyr, tant que Jynn se porterait comme un charme, ça lui conviendrait. Mais, ce n'était juste pas possible. C'était plus fort que lui, il ne pouvait et ne voulait pas la laisser partir. Se mordant la lèvre inférieure, il ferma les yeux comme pour se donner du courage et se tourna dans la direction opposée. Les pas lents de la femme qu'il aimait lui faisaient de la peine et c'est presque en courant qu'il la rattrapa. Le temps sembla être une véritable éternité avant qu'il ne sente enfin la peau de sa main qu'il venait de saisir. « At... attends. S'il te plait... » balbutia-t-il dans une totale incompréhension face à son propre geste. De toute façon, il semblerait qu'il ne puisse pas faire un retour vers le passé. Désormais contraint de finir ce qu'il venait malencontreusement de commencer, le jeune homme n'avait aucune idée de ce qu'il allait dire ou faire. « Je suis... je suis désolé. Je t'ai menti. » déballa-t-il alors, le regard triste et honteux. Alors qu'il baissait les yeux, il se mordit violemment la lèvres et serra un peu plus fort la main de l'australienne. Il y avait fort à parier qu'elle allait l'envoyer balader. Et le pire dans tout ça, c'est qu'elle aurait raison. Néanmoins, il ajouta : « Viens, tu as une minute ? Je... j'aimerais qu'on parle. ». Peut-être était-ce une bêtise de se lancer ainsi dans l'inconnu. Mais il n'avait désormais plus le choix. Il devrait tout lui avouer. Peu importe les conséquences, il n'aurait plus à se reprocher d'avoir menti il y a un an. Du moins, la vérité sera connue de la personne la plus importante à ses yeux. Et tant pis si elle le détestait. Au final, il aura essayer.

_________________
i want to tell you
you’re cute, so sweet. these are words that. always linger in my mouth. when I see your back, walking ahead of me. I wonder if you hurt as much as I do.butterfly ! now I finally know why. I was always disappointed and sometimes hated you. I love you and I can’t hide it anymore. tell him these words, butterfly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PSEUDO : linjae.
CÉLÉBRITÉ : hwang mi young - tiffany.
MESSAGES : 168
DATE D'INSCRIPTION : 21/05/2013
DISPONIBILITÉ RP : open.
DOUBLE COMPTE : aucun.
ÂGE : 26
DATE DE NAISSANCE : 23/04/1992
NATIONALITÉ : australienne
HUMEUR : un peu stressée ces derniers temps.
CÔTÉ ♥ : le côté gauche commence à se remettre petit à petit mais le droit c'est pas encore ça.
LIENS IMPORTANTS :
ficheliens

COIN PERSONNEL :



MessageSujet: Re: can you juste forgive me ⊱ kang w. jynn   Jeu 30 Mai - 13:25

tenue :3

Les cours de la matinée pour les deuxièmes années étaient essentiellement des cours de théorie. Les cours pratiques étant pour leur part presque tous répartis sur les après-midis de la semaine. Jynn termina donc sa matinée lorsque le professeur leur indiqua qu’il pouvait partir. Ils avaient eu droit à une analyse chorégraphique poussée et détaillée. Ce n’était certes, pas ce qu’il y avait de plus passionnant mais la jeune australienne en était pleinement consciente : elle était dans l’obligation de passer par là pour atteindre son but. La première année avait été quelque peu difficile mais ses facilités dans ce type d’art l’avaient grandement aidée. Cependant, la seconde année était d’un tout autre niveau et les cours demandaient bien plus de travail et d’efforts mais cela ne dérangeait pas la jeune femme qui préférait le travail ardu plutôt que la simplicité. En effet, si il n’y avait aucun but à atteindre et qu’elle pouvait obtenir son diplôme en un claquement de doigt il aurait été fort à parier que cela l’aurait lassé et elle aurait arrêté. Elle se tuait donc à la tâche, révisant, répétant autant qu’elle le pouvait afin d’atteindre la perfection et être l’une des meilleures de sa promotion. Etre Golden Pupils ? Cela ne l’intéressait pas vraiment, du moins ça l’effrayait pour une seule et bonne raison. C’était que Kyung Ae en faisait partie. Cela n’aurait peut-être pas changé grand-chose, ce n’était qu’un titre et ils étaient loin de former un clan qui fonctionnait ensemble au contraire, chacun faisait sa vie mais cela la bloquait. Quoiqu’il en soit il était l’heure pour elle de rejoindre son casier pour y déposer ses affaires de cours et d’y prendre son sac de sport. Cette après-midi allait être intense, entre les deux heures de danse et les deux heures de chants, elle n’était pas prête de rentrer.

La belle asiatique rangea donc ses affaires dans son sac avant de sortir de la salle. Elle salua d’un grand sourire ses amies qui partaient en cours de musique avant de tourner dans le couloir opposé. Elle sortit son téléphone de sa poche avant d’envoyer un message à son frère pour savoir à quelle heure celui-ci terminait les cours ce soir et s’ils rentraient ensemble. Une fois son sms envoyé, elle rangea son téléphone dans la petite poche de son sac et leva enfin la tête histoire de voir où elle allait et de ne pas foncer dans les élèves qui se hâtaient d’aller dans leur prochain cours. Elle ‘aurait jamais dû lever les yeux. Jamais. Elle se figea littéralement sur place. Si elle avait encore eu quelque chose dans les mains, il se serait brisé au contact du sol. Son cœur se mit à battre comme jamais alors que toutes ses forces s’étaient subitement envolées de son corps. Elle crut qu’elle allait s’écrouler tellement qu’elle se demandait comment ses jambes faisaient pour la soutenir. Kyung Ae était là, juste devant lui. Son cœur vivait un véritable orchestre et il finirait par se décrocher s’il continuait à taper aussi fort dans sa cage thoracique. Il ne s’était pas recroisé depuis leur rupture. Du moins, dès que Jynn apercevait ne serait-ce que l’ombre du jeune homme à des kilomètres, elle faisait demi-tour et s’en allait le plus loin possible. Il ne s’était plus parlé, plus vu, rien, le vide intersidéral. C’était surement le mieux pour elle tout comme le pire aussi. Le voir lui faisait mal, la mettait dans des états pas possibles comme maintenant tout comme son absence lui était fatale. Elle n’avait jamais voulu le voir partir et pourtant elle n’avait pas su le retenir. Si quelques temps avant qu’ils ne se séparent la jeune femme avait bien vu le fait que Kyung Ae s’était éloigné de lui, elle n’en avait jamais connu la raison jusqu’à ce qu’il lui balance clairement qu’il ne l’aimait plus. Elle n’avait rien pu faire, pas su comment rattraper la chose, pas su qu’est-ce qu’elle avait bien pu faire ou justement ne pas faire pour le garder et conserver leur relation qui marchait si bien à ses yeux. Mais ce n’était qu’à sens unique visiblement car ça ne devait pas être le cas aux yeux du brun, sinon il ne serait jamais parti. Si cela lui avait brisé le cœur ? C’était bien pire, il l’avait emmené avec lui et ne lui avait jamais rendu. Son cœur avait toujours été à lui et elle n’avait pas réussi à s’en remettre avant un moment. Ses notes en avaient même pris un coup lors de sa première année, elle avait perdu toute motivation et cela avait empiété sur sa scolarité. Voilà peut-être pourquoi elle n’avait pas atteint le rang si convoité des Golden Pupils de peu. Elle avait fait un peu n’importe quoi pour l’oublier, elle était sortie autant qu’elle le pouvait, avait bu jusqu’à ne plus se souvenir de ce qu’elle faisait, elle eut sa période où elle ne voulait plus voir personne. C’est plus ou moins lors de son passage en seconde année et un peu après que Jynn avait su se reprendre en main. Elle s’était jetée corps et âme dans le travail comme une acharnée pour exceller partout et se changer les idées. On le lui avait dit, tant qu’elle ne rencontrerait pas quelqu’un d’autre qui pourrait reconquérir la jeune femme, oublier son ex-petit-ami allait être une tâche des plus pénibles.

Mais alors pourquoi. Pourquoi ? Pourquoi alors qu’elle se remettait doucement de sa rupture au fil des mois et au moment où elle remontait la pente il fallait qu’elle se retrouve en véritable face à face avec lui ? Qu’avait-elle donc fait pour mériter ça ? N’avait-elle pas déjà assez souffert de le perdre, de se dire qu’une autre qu’elle pourra un jour avoir la chance de connaître le même bonheur qu’elle il y a un an, de se dire qu’il n’était plus à elle ? Les yeux de la jeune femme qui étaient restés figés sur Kyung Ae se plantèrent dans le sol quand elle reprit enfin conscience dans quelle situation elle se trouvait. Elle ne pouvait pas rester là, elle ne le voulait pas et elle n’y arriverait pas. Reprenant enfin le peu de force qui lui restait, elle se remit à marcher, les yeux fermement ancrés dans le sol. Ce n’est qu’une fois arrivé à son niveau qu’elle se mit à accélérer, se mordant violemment la lèvre alors qu’elle sentait ses yeux s’humidifier et les larmes monter. Non, il fallait qu’elle s’en aille et vite. Elle qui comptait manger un bout avant de partir à ses cours de l’après-midi, son appétit venait de s’envoler en fumée. Elle voulait fuir au plus vite d’ici. D’ailleurs que faisait-il là ? Il était dans un cursus de commerce et pas d’arts aux dernières nouvelles ? Avait-il intégré un club, rendait-il visite à un ami ? Avait-il… changé de cursus ? Elle priait pour que ce ne soit pas le cas. Elle n’avait aucune envie de se diriger à chacun de ses cours avec une boule au ventre de peur de le croiser. Le campus était grand mais elle arrivait parfois à le voir au loin, alors au sein même de son bâtiment cela allait être tout bonnement impossible à vivre. Accélérant le pas, respirant du mieux qu’elle pouvait afin de ne plus être dans le même périmètre de celui qu’elle aimait elle se figea sur place quand elle sentit une main attrapant la sienne. Ce fut un véritable choc électrique pour le pauvre cœur de Jynn qui se mit à tambouriner encore plus fort comme il n’en était pas permis. « At... attends. S'il te plait... » L’interpellée se retourna alors, hésitante, vers lui avant de prendre son courage à demain et de lever un regard rempli d’incompréhension vers lui. Son cœur ne s’arrêtait pas de battre et elle ressentit quelque chose qui allait la faire rechuter si jamais cela se révélait ne pas être à la hauteur de ses attentes : de l’espoir. « Je suis... je suis désolé. Je t'ai menti. » Jynn ne comprenait pas. Elle ne comprenait rien. Menti ? Mais de quoi parlait-il ? Et elle avait peur. Terriblement peur de ce qui allait suivre et en moins de quelques secondes elle se mit à faire tous un tas de films possibles et inimaginables. Menti sur quoi, sur eux ? Lui avait-il caché quelque chose ? L’avait-il trompé ? En aimait-il une autre depuis le début ? Tout ce qu’elle s’imaginait n’était en rien en la faveur de la jeune femme et c’était insoutenable. Elle arrivait à peine à ouvrir la bouche, et ce qui en sortit était peu rassuré et hésitant « Quoi… ? Elle se rendit alors compte que la main du brun était dans la sienne quand il se mit à la serrer plus fort. Son cœur se remit à battre de plus belle en réalisant cela. « Viens, tu as une minute ? Je... j'aimerais qu'on parle. » Elle ne savait pas quoi faire. Elle était prise entre l’envie de fuir par peur de ce qu’elle allait entendre tout comme elle avait un maigre espoir de voir l’élu de son cœur lui revenir après cela. L’espoir fait vivre autant qu’il détruit. Mais elle en était à un point où elle n’avait plus rien à perdre, puisqu’elle l’avait déjà perdu. Elle était totalement paniquée et son cerveau était pris de sentiments et de pensées tellement contradictoires qu’elle s’emmêlait les pinceaux. « Euh.. Je..J’ai cours, je crois.. Non, enfin. Oui d’accord. » Totalement pommée vous dites ?


_________________
i'veloved&i've lost
All so convinced that you're following your heart Cause your mind don't control what it does sometimes. You hate being alone, You ain't the only one. You love your friends but somebody shoulda told you somin' to save you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

PSEUDO : hyonie.
CÉLÉBRITÉ : choi min ho. ♥
MESSAGES : 153
DATE D'INSCRIPTION : 21/05/2013
DISPONIBILITÉ RP : totally open.
DOUBLE COMPTE : la belle Rodriguez Kathleen T.
ÂGE : 27
DATE DE NAISSANCE : 07/01/1991
NATIONALITÉ : nord-coréenne.
HUMEUR : fatigué de certaines choses, peut-être un peu blasé aussi.
EMPLOI : barman à Broadbeach.
CÔTÉ ♥ : c'est assez compliqué, mieux vaut ne pas y penser.
LIENS IMPORTANTS :
ficheliensphonemail


MessageSujet: Re: can you juste forgive me ⊱ kang w. jynn   Jeu 30 Mai - 14:57

Mais qu'était-il en train de faire ? Était-il devenu fou ? À vrai dire, après l'année qu'il vient de passer, il y a de quoi. Une année complète à regretter un geste qu'il ne peut pourtant pas réparer. Une année de doute, à se demander sans cesse quelle aurait été la réaction de la jeune femme en apprenant la vérité. Peut-être qu'elle ne l'aurait pas jeté comme il le craignait tant à l'époque. Peut-être qu'elle aurait juste... été parfaite, comme elle l'a toujours été durant leur relation. Avoir mis fin a une si belle histoire qui commençait à peine à devenir réellement sérieuse est déjà une belle connerie et une grande source de regret et de torture pour le coréen. Mais lorsqu'il repense à la personnalité de Jynn, c'est encore pire. Ce n'est plus des regrets, ni même de la torture. C'est de littéralement de la haine qu'il éprouve envers lui-même. Une haine déjà présente depuis sa fuite il y a sept ans. Passerait-il donc toute son existence à se contenter de fuir comme un lâche au lieu de regarder la réalité en face ? Quel imbécile. Ce n'est certainement pas de cette manière qu'il serait heureux dans la vie. N'est-ce pas la raison pour laquelle ses parents l'ont aidé à fuir dans le passé ? Il leur a fait la promesse d'être heureux. Il n'a pas le droit de tout gâcher pour des excuses dénuées de sens. Arizona le lui a bien dit... Son enfance est plus une chose difficile, un passé traumatisant qu'une honte. L'australienne avec qui il est sorti il y a un an est sûrement la personne qui compte le plus à ses yeux. Celle qui le rendait le plus heureux du monde, offrant à son cœur des sentiments qu'il n'aurait jamais cru pouvoir ressentir un jour. Si sa famille était là, il y avait fort à parier qu'elle serait heureuse et fière de voir leur petit garçon au point où il en est. Du moins, s'il n'avait pas décidé de tout gâcher. Dans le contexte actuel, sa pauvre mère le regarderait tristement, peut-être même les larmes aux yeux. Le fait qu'il puisse enfin être heureux était très probablement leur seule et unique source de bonheur dans ce pays cauchemardesque. S'infliger une douleur à la limite du supportable alors qu'il pourrait avoir aujourd'hui une vie des plus parfaite... Voilà une chose stupide. S'interdire le moindre bonheur alors que c'est justement dans ce but que les Choi ont pris le risque de le faire évader... Voilà une chose encore plus stupide.

Son geste inconsidéré emplissait son esprit de tous ces souvenirs douloureux comme joyeux. De tout un tas d'interrogations persistantes également. Mais aussi d'espoir. Revoir le visage de la femme qu'il aime. Serrer sa main dans la sienne. Des choses toutes simples qui pourtant l'ont rendu si heureux pendant un peu plus d'un an. Pourquoi devrait-il s'en priver ? Certes, son pays d'origine n'est pas exemplaire. Son gouvernement a beaucoup de malheur à se reprocher et pas mal de choses devraient être changées. Mais il s'agit d'un pays. Les décisions de ce dernier ne le concernent pas. Ça ne fait pas de lui un monstre pour autant. N'est-ce pas ? C'est vrai, à ce jour, il donnerait tout pour retourner aider les siens à fuir la famine et la pauvreté. Seulement, les risques sont si grands... Et s'il y perdait la vie ? Ce n'est très certainement pas ce que veulent ses parents. Tout ça doit changer, et Kyung Ae en est conscient. Toutes ces pensées si négatives et dégradantes doivent disparaître de son esprit et laisser place à un peu de paix. La question est plutôt : arrivera-t-il à se confier après tout ce qu'il s'est passé ? Pensant ne pas avoir le choix, il a fait beaucoup de mal à l'australienne et ce serait totalement normal qu'elle ne le pardonne pas. D'autant plus qu'il a délibérément menti. Lui dire qu'il ne l'aimait plus est certainement la plus grosse bêtise jamais dite dans ce monde. Même après un an sans la voir, il l'aime encore comme un fou et les tambourinements de son cœur dans poitrine en était la preuve irréfutable. Sans lâcher la main de la bel asiatique, il se mordit la lèvre. Non seulement parce qu'il s'en voulait mais également pour retenir les larmes d'atteindre ses grands yeux presque noirs. « Quoi... ? » la pauvre jeune femme semblait totalement désemparée et l'incompréhension se lisait dans son regard. Le nord-coréen avait peur. Depuis le temps qu'ils ne s'étaient pas adressé ne serait-ce qu'un mot, il ignorait comment est-ce qu'elle pouvait bien réagir à ce qu'il comptait lui dire. À vrai dire, il ne savait même pas si elle accepterait de l'écouter.

Prenant son courage à deux mains, il essayant tant bien que mal d'aligner une phrase correctement pour lui demander si elle avait quelques minutes à lui accorder. Une boule affreusement lourde dans l'estomac, l'appétit qui le tiraillait il n'y a pas si longtemps se trouvait avoir littéralement disparu. « Euh.. Je.. J’ai cours, je crois.. Non, enfin. Oui d’accord. » étrangement, cette réponse ne le rassura pas le moins du monde. La confusion de l'australienne était détectable à des kilomètres à la ronde et elle ne semblait pas enchantée de le voir débarquer de cette manière après un an d'absence. Le cœur battant alors qu'une horrible et intense envie de fuir à toutes jambes le prenait, il entraîna son interlocutrice avec lui, tenant doucement sa petite main fragile. À tenter de renouer contact, autant ne pas l’abîmer, ce serait dommage. Le regard des autres élèves sur eux ne le touchaient même pas. Depuis trois ans qu'il est Golden Pupil, ça commence à devenir une habitude. Néanmoins, il y avait fort à parier que la plupart se demandaient actuellement si les deux jeunes gens étaient de nouveau en couple. Kyung Ae s'en fichait royalement des rumeurs qui pourraient courir à son sujet mais il pensa à Jynn et, mal à l'aise, il lui lâcha délicatement la main. Son but n'était pas de se montrer brusque et il la regarda, un petit sourire pas tellement convaincu sur les lèvres. Une fois arrivé à l'extérieur du bâtiment, le soleil tapant de toutes ses forces sur le campus, il continua de marcher. Un peu comme si ça le détendait et l'aiderait à parler plus facilement. Il baissa la tête vers ses pieds après avoir lancé un regard à l'australienne. Il se râcla la gorge. En réalité, le jeune homme ignorait totalement par quoi commencer et avait bien peur que cela prenne des heures avant qu'il puisse déballer ce qu'il avait à dire. « Est-ce que tu vas bien ? » question peut-être franchement débile mais c'est une chose qui l'inquiète depuis trop longtemps pour être ignorée. Apercevant un banc au passage, il se dirigea vers lui et attendit que Jynn prenne place en premier avant de s'asseoir à son tour. « Ma question est débile, non ? » ajouta-t-il, un rictus gêné sur le visage. Évidemment que oui. Pourtant, il voulait réellement le savoir et puis... ça lui laissait encore un peu de temps pour se préparer psychologiquement à tout révéler.

_________________
i want to tell you
you’re cute, so sweet. these are words that. always linger in my mouth. when I see your back, walking ahead of me. I wonder if you hurt as much as I do.butterfly ! now I finally know why. I was always disappointed and sometimes hated you. I love you and I can’t hide it anymore. tell him these words, butterfly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PSEUDO : linjae.
CÉLÉBRITÉ : hwang mi young - tiffany.
MESSAGES : 168
DATE D'INSCRIPTION : 21/05/2013
DISPONIBILITÉ RP : open.
DOUBLE COMPTE : aucun.
ÂGE : 26
DATE DE NAISSANCE : 23/04/1992
NATIONALITÉ : australienne
HUMEUR : un peu stressée ces derniers temps.
CÔTÉ ♥ : le côté gauche commence à se remettre petit à petit mais le droit c'est pas encore ça.
LIENS IMPORTANTS :
ficheliens

COIN PERSONNEL :



MessageSujet: Re: can you juste forgive me ⊱ kang w. jynn   Jeu 30 Mai - 23:16

Pourquoi fallait-il que Kyung Ae ressurgisse ainsi de nulle part dans sa vie maintenant ? Jynn était en train de se reconstruire, de l’oublier et d’essayer d’effacer les sentiments qu’elle éprouvait pour le jeune homme. Après un an sans nouvelle, un an à espérer de toute son âme qu’il revienne elle avait fini par lâcher l’affaire. A quoi bon ? Quand on vous dit clairement que l’on ne vous aime plus, que l’on ne ressent plus rien pour vous, que faire de plus si ce n’est laisser partir cet être qui vous est cher afin qu’il soit heureux ? Jynn n’avait rien pu faire ce jour-là. Elle était loin d’être le genre de personne à courir après quelqu’un afin de réparer les pots cassés ou forcer la deuxième chance. Etre prise en pitié était la dernière chose qu’elle désirait de lui. Si le coréen avait fait son choix, elle avait été dans l’obligation d’accepter sa décision. Si il était plus heureux sans elle, c’était la seule chose qui comptait. Bien sûr que ça l’avait détruite et que leur séparation avait été des plus atroces à vivre pour Jynn. Que l’idée qu’une autre la remplace était une torture, mais elle avait dû vivre avec. On le lui disait sans cesse, elle était jeune, belle et adorable, elle en rencontrerait pleins. Ils ont eu raison, ce n’était pas les garçons lui tournant autour qui manquait, mais son cœur était déjà ailleurs et elle était loin d’être le genre de personne à avoir des coups d’un soir. Et maintenant, maintenant qu’elle avait réellement réalisé que c’était fini, qu’elle s’apprêtait à tourner définitivement la page, il réapparaissait devant elle après un an. Elle ne comprenait pas, elle ne comprenait strictement rien à ce qui pouvait se passer et elle aurait bien aimé être dans la tête de son ex-petit-ami en ce moment pour savoir ce qu’il trafiquait. Si il était là pour lui demander de renouer avec lui, qu’ils pourraient être amis malgré tout car ils s’étaient toujours bien entendu, ce n’était pas la peine, il pouvait s’en aller. Ce serait infliger une torture mentale à l’australienne qui s’en passerait volontiers.

Tous ses sentiments qu’elle avait enfermé au fond d’elle pour tenter de les oublier avait ressurgi et l’avait submergé dès lors que ses yeux s’étaient posés sur Kyung Ae. Visiblement, il était aussi mal à l’aise de la voir et ne devait pas s’attendre à la croiser au détour de ce couloir. Néanmoins, Jynn ne voulait pas le voir, cela lui faisait bien plus de mal que de bien et c’était comme si cette année passée à l’effacer de sa vie avait été réduite en poussière. Elle avait tenté de s’en aller pour ne pas à avoir à l’affronter, pas même un bonjour, rien, elle avait fui. Du moins, elle avait essayé puisqu’il l’a rattrapa en insinuant qu’il lui aurait menti. Mais sur quoi ? Il s’était toujours tout dit, Jynn lui avait toujours voué une confiance aveugle et le brun lui aurait menti ? Elle ne saurait dire comment elle se sentait en ce moment même si ce n’était qu’elle était à deux doigts de frôler le malaise. Il lui demanda par la suite si elle avait quelques minutes à lui accorder, qu’il voulait lui parler. Jynn n’en savait rien. Elle ne savait pas si elle était capable d’affronter les confidences du brun et avait bien trop peur de ce qu’il avait à lui dire. Elle s’imaginait le pire, s’inventant des scénarios pas possible, des choses qu’auraient pu faire le brun à son insu. Tout et n’importe quoi. Elle finit par céder. Pourquoi ? C’était une très bonne question et même la jeune femme n’aurait su y répondre. Elle était terrifiée à l’idée de ce qu’il pourrait bien lui avouer mais en même temps… il lui manquait tellement qu’elle n’avait pas envie de le voir partir. Tellement de sentiments contradictoires et frustrants, elle était totalement perdue. Elle ne savait pas ce qu’elle voulait elle-même en réalité. Du moins si, elle voulait qu’il revienne mais elle savait que ce n’était que pure rêverie et que cela n’arriverait jamais, sinon il n’aurait pas attendu un an. Il aurait compris au bout d’une ou deux semaines mais pas un an…

Le fait qu’il ne lâcha pas sa main ne manqua pas à Jynn qui ne savait pas quoi faire. Prise entre l’envie de la lâcher par malaise comme celle de la garder par manque. Mais c’était horrible. Elle avait l’impression de remonter un an en arrière, alors que tout allait encore à merveille. Mais à quoi jouait-il à s’afficher de telle sorte devant tout le monde ? Ils n’étaient plus ensemble alors pourquoi agissait-il comme si c’était le cas ? Elle sentait déjà ses amies débarquées pour lui demander ce qu’il passe, les rumeurs se propager, le regard haineux des filles qui adulaient Kyung Ae. Elles les avaient subis durant un an et encore, elle n’était pas à l’université à ce moment-là. Elle aussi plaisait beaucoup, mais ce n’était en rien comparé à Kyung Ae qui faisait partie des Golden Pupils et qui en plus d’être célèbre au sein du campus était loin d’être laid. Son cœur se serra quand il lui lâcha la main malgré tout. C’était peut-être mieux comme ça après tout, il fallait voir la vérité en face : ils n’étaient plus ensemble et Kyung Ae ne devait pas être ici pour lui dire le contraire. Ils se dirigeaient vers la sortie du bâtiment des arts, dehors, sans un mot et finirent par prendre place sur un banc à l’ombre. « Est-ce que tu vas bien ? » Elle fut presque choquée par sa question. Il n’avait pas donné signe de vie, peut être aussi par sa faute certes, depuis un an et elle faisait tout pour le rayer de sa vie et il réapparaissait, agissait des plus bizarrement possibles et lui demandait… comment elle allait ? Jynn était loin d’être en colère elle était juste perdue. Elle ne comprenait pas ce que pouvait bien préparer le jeune homme, même si au fond d’elle, elle n’attendait qu’une chose bien qu’elle savait pertinemment que cela n’arriverait pas. Mais il ne lui laissa pas le temps de répondre qu’il renchérit : « Ma question est débile, non ? » La belle asiatique laissa échapper un rire nerveux alors qu’elle baissa ses yeux vers ses doigts qu’elle triturait d’un tic trahissant son stress et son malaise. Elle finit par répondre « Un peu oui.. Mais ça va.. » Un silence pesant vint s’installer entre eux à la suite de sa réponse. Elle espérait que Kyung Ae enchaine, mais cela n’arrive pas. Pourtant c’était lui qui tenait à lui parler, ce n’était pas à elle de tenir la conversation. Elle releva alors la tête fixant le lac du campus ainsi que les gens qui passaient puis finit par retourner dans la contemplation de ses doigts. Après une grande inspiration elle releva enfin les yeux vers lui, du moins elle essaya car son regard ne supporta pas de fixer celui qu’elle aimait, elle n’y arrivait pas, elle n’avait pas le courage. Ses yeux fuyaient un peu partout alors qu’elle lança « Je me doute que tu n’es pas venu ici juste pour prendre de mes nouvelles après tout ce temps… » Sa tête c’était à nouveau baissée. Si son cœur n’avait pas cessé sa mascarade depuis l’instant où ils s’étaient croisés il tambourina de plus belle par peur de ce qu’elle pourrait entendre lorsqu'il se mettrait à parler. Elle risquait de tomber de haut si jamais il avait fait quelque chose dans son dos alors qu’elle lui avait voué une confiance aveugle durant tout ce temps. Elle avait terriblement souffert de leur séparation, elle n’avait pas envie que ça recommence. Elle aurait du partir et trouver une excuse quand il le lui avait demandé car en réalité, elle ne voulait pas savoir, elle ne voulait plus souffrir. Rien qu’être ici lui faisait mal. Terriblement mal.



_________________
i'veloved&i've lost
All so convinced that you're following your heart Cause your mind don't control what it does sometimes. You hate being alone, You ain't the only one. You love your friends but somebody shoulda told you somin' to save you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

PSEUDO : hyonie.
CÉLÉBRITÉ : choi min ho. ♥
MESSAGES : 153
DATE D'INSCRIPTION : 21/05/2013
DISPONIBILITÉ RP : totally open.
DOUBLE COMPTE : la belle Rodriguez Kathleen T.
ÂGE : 27
DATE DE NAISSANCE : 07/01/1991
NATIONALITÉ : nord-coréenne.
HUMEUR : fatigué de certaines choses, peut-être un peu blasé aussi.
EMPLOI : barman à Broadbeach.
CÔTÉ ♥ : c'est assez compliqué, mieux vaut ne pas y penser.
LIENS IMPORTANTS :
ficheliensphonemail


MessageSujet: Re: can you juste forgive me ⊱ kang w. jynn   Ven 31 Mai - 15:34

Même les conséquences de cette folie soudaine restent imprévisibles, il y a fort à parier qu'une certaine personne ne sera pas enchantée d'apprendre que l'ancien couple a repris contact. D'ailleurs, Kyung Ae ignore encore aujourd'hui la raison pour laquelle celle qu'il considère comme une sœur lui en a tant voulu lorsque sa relation était encore d'actualité. En effet, les parents de Jin Ah l'ayant accueilli sous leur toit quelques années plus tôt, le nord-coréen est devenu très proche de la jeune femme qui semble légèrement possessive. Mais peu importe, la rupture le faisait bien trop souffrir depuis un an pour qu'il pense aux conséquences du point de vu de sa sœur de substitution. Au contraire, à cet instant précis, il pensait plutôt à ce qu'il allait bien pouvoir dire et de quelle façon pourrait-il enfin avouer ce secret dont il a tellement honte. Le peu de gens au courant lui avaient pourtant bien dit qu'il n'avait pas à se rendre malade pour cette histoire, ce n'était en rien de sa faute... mais ça reste une chose vraiment douloureuse. Une plaie qui ne se refermera sans doute jamais. Raconter un tel passé n'est pas des plus simple d'autant plus que, rien ne garanti la bonne réaction de la personne en face. Pourtant, il a fait confiance à celle qui était assise à ses côtés pendant plus d'un an. Un confiance littéralement aveugle. Comment aurait-il pu en être autrement ? Jynn est une jeune femme exemplaire, et le couple n'a jamais eu de réel problème relationnel à l'époque. Aucun. L'asiatique s'était simplement contenté de les créer, tel un imbécile. Aussi populaire soit-il auprès de filles, Dieu sait à quel point la belle australienne attire le regard des hommes également. Combien auraient donné n'importe quoi pour être à sa place il y a un an ? Un sacré paquet, très certainement. D'ailleurs, en si longtemps, peut-être qu'elle n'est même plus un cœur à prendre... Peut-être est-ce même la raison pour laquelle elle a accepté de le suivre ! Peut-être bien qu'elle a réussi à se reconstruire et à tout recommencer avec un autre... Peut-être se fiche-t-elle totalement de lui, désormais. Ce ne serait que justice pour tout le mal qu'il lui a fait, certes. Pourtant, au fond de lui, le coréen espérait égoïstement qu'elle n'ait pas complètement tourné la page. Parce que dans son cœur, ses sentiments sont comme au premier jour et qu'il donnerait tout pour avoir une seconde chance avec elle... Tout comme à ce moment-là, il ferait tout pour que cette chance soit la dernière qu'elle ait à lui accorder. Penser de cette façon est honteux, égoïste et franchement égocentrique de sa part. Il n'a pas le droit après lui avoir dit qu'il ne l'aimait plus, après lui avoir menti et caché son plus grand secret... Il n'a pas le droit d'en espérer autant.

Assis sur un banc à l'ombre, la bel asiatique à ses côtés, il s'accouda sur ses genoux. Quelle ne fut pas la radieuse idée qu'il eut de lui demander si elle allait bien. Stupide question à laquelle il voulait malgré tout une réponse. Mais il ajouta tout de même rapidement que c'était très certainement bête de sa part de poser ce genre de question dont il connaissait peut-être bien la réponse. Se retrouver en compagnie d'un ex qui nous a fait souffrir le martyr, que l'on est tourné la page ou non, cela reste désagréable et douloureux. Il y avait fort à parier qu'elle n'est qu'une envie : se barrer le plus rapidement possible et ne plus jamais lui adresser la parole à nouveau. Néanmoins, Kyung Ae voulait vraiment se confier. Aujourd'hui. Ce serait très certainement difficile mais au moins, il n'aurait presque plus rien à se reprocher. Presque. Le mensonge n'est pas une chose réparable. Certainement pas un an après, qui plus est. Et ce ne serait d'ailleurs pas chose facile que d'avouer tout ça d'un coup. Il profita d'ailleurs de sa bêtise pour se préparer psychologiquement à faire face à la réaction de la femme qu'il aime. Comment allait-elle le prendre ? Étrangement, il ne se demandait même pas s'il réussirait ne serait-ce qu'à dévoiler la moitié de son secret alors que, rares sont les personnes qui ont réussi à lui tirer les verres du nez. Mais il savait que, s'il ne disait rien aujourd'hui, il perdrait définitivement Jynn. Et c'est une chose inconcevable. Gêné par ce qu'il venait de dire, il observa le campus avec un petit sourire franchement jaune. Sans jeu de mot. « Un peu oui.. Mais ça va.. » le rire nerveux qui précéda ces quelques mots ne rassura pas le nord-coréen qui se doutait bien que cette réponse n'était pas totalement franche. Les lèvres retroussées, il hocha la tête doucement tout en la baissant, observant ses mains soudainement passionnantes. Tiens, depuis quand ses veines étaient si voyantes ? Un silence pesant s'installa entre les deux jeunes gens. La scène devait être drôle à voir d'un point de vu extérieur. Un homme et une femme, totalement silencieux, regardant leurs mains respectives. Comique. Bien plus comique que la question plus que mal venue de tout à l'heure. Mais contre toute attente, ce fut Jynn qui brisa le silence, abandonnant l’intrigante observation de ses petites mains. « Je me doute que tu n’es pas venu ici juste pour prendre de mes nouvelles après tout ce temps… » cette remarque ne manqua pas de déstabiliser le grand brun dont le cœur rata un battement avant de reprendre le même rythme effréné que celui qu'il avait entamé lors de leur croisement dans le bâtiment des arts.

Eh bien, il faut croire que le moment tant attendu et redouté est arrivé. La jeune femme n'y était pas allé par quatre chemins, et même si elle n'avait pas tord, cela ne faisait que montrer un peu plus son envie de déguerpir au plus vite. C'est un soupire affreusement long et triste que lâcha le jeune homme en venant doucement appuyer son dos contre le banc. Les mains posées sur ses genoux, il frottait nerveusement ses cuisses en posant son regard sur le premier point qu'il voyait, fuyant encore et toujours le regard de sa voisine. « Très franchement, j'aurais préféré te dire ça avant. » commença-t-il avant de faire une pause. Chose tout à fait vraie. Même s'il était conscient que croiser son ex petite-amie ne ferait que lui infliger des dégâts mentaux irréparables, il était si désespéré par son absence qu'il aurait saisi n'importe quelle occasion de lui ré-adresser la parole. Malheureusement, le destin en a voulu autrement et ce n'est qu'après un an sans aucune nouvelle qu'ils se croisent enfin. Peut-être est-ce parce qu'ils avaient besoin de temps ? L'eau avait sans doute suffisamment coulé sous les ponts désormais. À moins que ce soit volontaire de la part de l'australienne. Les réponses, il ne les aura sans doutes jamais. Et même s'il s'y attendait un peu beaucoup, l'ambiance tendue qui régnait alors le rendait horriblement mal à l'aise. L'estomac noué, il essaya de ne pas se laisser envahir par des pensées négatives. « Mais bon, il faut croire que le destin n'a pas voulu qu'on se croise d'aussi tôt. » continua-t-il en lâchant un rire nerveux bien détectable. Si la demoiselle à côté n'avait pas encore remarqué son malaise, il y avait fort à parier que ça l'avait trahi. Mais il stoppa soudainement son rire, mordant violemment sa lèvre inférieure alors que les larmes lui montaient sans qu'il puisse y faire quoi que ce soit. Mais quelle horreur, pleurer ainsi en publique. Il était hors de question qu'il laisse sa tristesse dominer sa fierté et il se hâta d'amener ses mains à son visage, essuyant discrètement ses yeux avant de finir dans ses cheveux. Kyung Ae se racla la gorge. Le moment des révélations est enfin arrivé et il commençait à sérieusement se demander s'il arriverait à gérer la situation. « Je... Quand j'ai dit que je ne t'aimais plus... », il n'arriva pas à terminer. Son cœur lui faisait mal, sa poitrine menaçait d'exploser et sa gorge brûlait alors qu'une larme gagnait finalement la bataille, coulant doucement le long de sa joue. Le coréen renifla tout en se frottant. Inutile de laisser ça comme ça. « C'était un mensonge. » déballa-t-il après avoir pris une grande inspiration. Il toussota légèrement en ramenant son attention sur ses mains dont les veines apparentes affichaient encore son état de stresse intense. Aller, il devait être fort. Il devait le lui dire. Tout. Mais les choses se déroulèrent moins facilement que ce qu'il aurait cru. Certes, il y avait un obstacle à franchir et pas des moindres mais après un an... n'était-il pas capable de surmonter ? S'accoudant à nouveau sur ses genoux, il tenta d’enchaîner : « Si j'ai dit ça c'est parce que... je... » et ce fut terminé. Impossible de dire quoi que ce soit de plus. Le visage enfoui dans ses mains, il avait honte de ne pas pouvoir aller plus loin et s'imaginait bien que Jynn ne lui pardonnerait pas un affront de plus.

_________________
i want to tell you
you’re cute, so sweet. these are words that. always linger in my mouth. when I see your back, walking ahead of me. I wonder if you hurt as much as I do.butterfly ! now I finally know why. I was always disappointed and sometimes hated you. I love you and I can’t hide it anymore. tell him these words, butterfly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PSEUDO : linjae.
CÉLÉBRITÉ : hwang mi young - tiffany.
MESSAGES : 168
DATE D'INSCRIPTION : 21/05/2013
DISPONIBILITÉ RP : open.
DOUBLE COMPTE : aucun.
ÂGE : 26
DATE DE NAISSANCE : 23/04/1992
NATIONALITÉ : australienne
HUMEUR : un peu stressée ces derniers temps.
CÔTÉ ♥ : le côté gauche commence à se remettre petit à petit mais le droit c'est pas encore ça.
LIENS IMPORTANTS :
ficheliens

COIN PERSONNEL :



MessageSujet: Re: can you juste forgive me ⊱ kang w. jynn   Mar 4 Juin - 17:36

Il était préférable pour quiconque de ne pas se trouver dans la petite tête de Jynn en ce moment. Prise entre stress, films en tout genre, espoirs et tortures mentales, il était très difficile pour elle de se concentrer ou de mettre un mot sur la situation actuelle qu’elle ne comprenait absolument pas. Le silence pesant qui régnait entre eux n’arrangeait rien à son état. Elle se posait mille et une questions et ne trouvait aucune réponse à aucune d’entre elles. Il voulait lui parler, il lui annonçait but en blanc qu’il lui avait menti et elle ne savait toujours pas pourquoi. Elle ne savait pas ce qu’il avait bien pu faire pour attendre un an avant de vouloir le lui dire. S’il avait réellement tenu à lui dire quelque chose d’important il n’aurait pas attendu pendant si longtemps et aurait forcé Jynn à l’écouter même si elle n’avait faire que fuir durant tout ce temps. Alors pourquoi avoir attendu tout ce temps ? Surtout qu’il n’y était pas passé par quatre chemins pour amorcer la chose : il lui avait menti. Mais sur quoi ? Et c’était ce qui torturait l’esprit de la jeune femme depuis qu’elle avait entendu ces mots et qu’elle avait accepté de le suivre. Du pur suicide d’ailleurs puisqu’elle redoutait plus que tout ce qu’elle pourrait entendre de la bouche du jeune homme. Mais elle voulait savoir, quitte à être démoli un bon coup autant l’être jusqu’au bout. Ne supportant pas ce blanc lourd et pesant elle finit par pousser le jeune homme à lui dire ce qu’il voulait lui annoncer puisqu’il était là pour ça. Autant que ce soit rapide histoire de ne pas faire durer le supplice plus longtemps qu’il ne le fallait. Et c’est à partir de ce moment-là que Jynn savait qu’elle n’aurait peut-être pas du forcer la chose. Après tout, au fond d’elle, elle n’avait pas envie d’entendre ce que le jeune homme voulait lui dire par peur de ce qui tomberait.

« Très franchement, j'aurais préféré te dire ça avant. » Son cœur se serra. Avant ? Cela devait être un minimum important pour que même un an après, il tenait à ce que l’australienne apprenne la dite chose. Elle ne répondit rien mais cela ne faisait qu’aggraver son état d’anxiété et de stress. Que dire de toute manière ? Ce n’était pas à elle de parler pour le coup puisque c’était au brun de dévoiler le pourquoi du comment de sa venue et de ce qu’il avait à lui dire. « Mais bon, il faut croire que le destin n'a pas voulu qu'on se croise d'aussi tôt. » Les yeux de Jynn vagabondèrent un peu partout alors que son cœur rata un battement. Elle serra ses dents prise de l’envie de lui lancer une remarque cinglante à ce sujet. Il croyait que c’était si facile de croiser l’homme que l’on aimait toujours lorsque l’on vient de se faire plaquer ? Oui, la jeune femme devait certainement être l’unique « fautive » dans le fait qu’ils ne se sont pas revus depuis mais elle avait ses raisons. Le voir la faisait souffrir à un point pas possible, tellement que même un an après cela lui faisait toujours le même effet. Non ce n’était pas le destin qui avait empêché les deux jeunes gens de se revoir mais juste Jynn elle-même, qui ne voulait pas tomber nez à nez avec son ex-petit-ami comme… maintenant. La jeune femme n’osait pas le regarder, c’était évident et pourtant elle avait honte de l’avoir fui ainsi. Mais ce n’était rien comparé à ce qui allait suivre et son cœur manqua de lâcher quand il lança : « Je... Quand j'ai dit que je ne t'aimais plus... » puis il se mit à battre bien trop vite, beaucoup trop vite. Elle était littéralement figée sur place et effrayée de la suite de sa phrase. Effrayée ou angoissée. Prise entre la peur d’avoir une seconde fois la confirmation de ce qu’il lui avait dit avant de la quitte il y deçà un an, et l’espoir… L’espoir qu’il lui dise, non c’est faux je t’aime encore, reviens. L’espoir que ce qu’elle avait vécu jusqu’à maintenant n’avait été que cauchemar.

« C'était un mensonge. » Ses yeux s’écarquillèrent alors qu’elle sentait les larmes lui monter. Trop de questions se bousculaient dans sa tête. Est-ce que c’était vrai ? Est-ce qu’il n’était pas là pour se racheter en lui racontant cette fois-ci un mensonge pour la récupérer ou bien l’inverse ? L’aimait-il vraiment encore à ce moment-là ? Alors pourquoi, pourquoi l’avait-il quitté et lui avait-il brisé le cœur comme jamais ? Perdu. Et encore le mot était faible. La gorge nouée, les mains tremblantes et le cœur battant à une vitesse bien trop anormale elle arrivait à peine à parler. « Q..Quoi ? » Sa voix était faible et tremblante et trahissait les larmes qui tentaient de prendre le dessus. « Alors pourquoi tu… » tenta-t-elle de continuer mais sans grande conviction. Elle n’avait pas réussi à terminer sa phrase mais la suite était facilement devinable. Alors pourquoi m’as-tu quitté ce jour là si ce n’était pas pour cette raison ? Qu’a-t-il voulu faire ou cacher dans ce cas pour qu’il s’en aille si ce n’était pas par disparition de ses sentiments ? « Si j'ai dit ça c'est parce que... je... » Jynn ne savait pas si elle voulait réellement connaître la suite de sa phrase. C’était quitte ou double. Cela pouvait être une véritable cauchemar de plus à vivre si ce qu’il allait lui annoncer s’avérait être un truc de plus à encaisser ou bien au contraire cela jouerai en sa faveur, il l’aimait peut être encore aujourd’hui mais cela n’atténuait en rien son angoisse : quelle était la véritable raison de leur rupture.

Mais la suite ne venait pas. Les secondes de silence étaient interminables et elle ne tenait plus. Quand Jynn angoissait, elle stressait à un point inimaginable et elle s’énervait un peu pour rien. Kyung Ae allait devoir lui dire ce qu’il avait à lui annoncer très vite car la jeune australienne finirait par craquer. Surtout après ce qu’il venait de dire. Il ne l’avait donc pas quitter par manque de sentiments mais pour autre chose et il fallait qu’elle sache, même si ce qui allait suivre avait une chance sur deux de la détruire une seconde fois. Mais rien. Le brun restait plongé dans un mutisme le plus total, laissant la jeune femme en plein désarroi. « Parce que quoi ?! » Tout la trahissait dans cette phrase, passant du stress à l’impatiente. Mais elle n’avait plus rien à perdre, il avait commencé, il devait aller jusqu’au bout et finir.

_________________
i'veloved&i've lost
All so convinced that you're following your heart Cause your mind don't control what it does sometimes. You hate being alone, You ain't the only one. You love your friends but somebody shoulda told you somin' to save you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

PSEUDO : hyonie.
CÉLÉBRITÉ : choi min ho. ♥
MESSAGES : 153
DATE D'INSCRIPTION : 21/05/2013
DISPONIBILITÉ RP : totally open.
DOUBLE COMPTE : la belle Rodriguez Kathleen T.
ÂGE : 27
DATE DE NAISSANCE : 07/01/1991
NATIONALITÉ : nord-coréenne.
HUMEUR : fatigué de certaines choses, peut-être un peu blasé aussi.
EMPLOI : barman à Broadbeach.
CÔTÉ ♥ : c'est assez compliqué, mieux vaut ne pas y penser.
LIENS IMPORTANTS :
ficheliensphonemail


MessageSujet: Re: can you juste forgive me ⊱ kang w. jynn   Dim 16 Juin - 14:35


Quelle idée stupide que celle de vouloir absolument donner des explications sur une situation déjà vieille d'un an. Non seulement c'est inutile, puisque après tout en tant de temps, la jeune femme a dû se remettre convenablement de leur rupture et est peut-être même passé à autre chose. Mais en plus, ce n'est pas un an après avoir fait une connerie qu'il faut manifester des regrets. Kyung Ae aurait dû agir bien plus tôt et il en est conscient. Seulement, ça a toujours été plus facile à dire qu'à faire. Chaque fois qu'il avait pris la décision de se jeter à l'eau et de tout avouer à son ex petit-amie, soit il ne la croisait pas, soit son courage le laissait littéralement tomber comme une vieille chaussette. Le laissant là, démuni et perdu face à toutes les conséquences que son passé a eu sur son esprit. Selon lui, le jeune homme n'a pas droit au bonheur si sa famille doit croupir dans ce pays immonde qu'est la Corée du Nord. Pourquoi lui se porterait comme un charme avec ses seuls et uniques parents dans ce monde vivent la misère, la famine et l’oppression ? Pourtant, si ces derniers l'ont aidé à s'enfuir, c'est bien pour cette raison. C'est bien pour qu'il ne connaisse pas ce qu'eux sont obligés de vivre jusqu'à la fin de leurs jours peut-être. Mais non, pour lui c'est comme s'il n'avait pas droit au bonheur et il a tellement honte de les avoir abandonnés à leur sort que son passé est un lourd secret impossible à révéler. Si aujourd'hui l'envie de tout dévoiler à son ex petite-amie, la seule qu'il aime depuis le début, est bien présente, ça ne veut pas dire pour autant qu'il allait y parvenir. Au contraire. Plus le moment fatidique approchait, plus le coréen se sentait mal et rien ne sortait de sa bouche. Aucune parole.

Assis sur un banc à ses côtés, il savait pertinemment que la jeune femme s'attendait à ce qu'il dise enfin ce qu'il a sur le cœur depuis tout ce temps. Les minutes défilaient et il n'osait même pas la regarder dans les yeux. Il avait tout simplement honte. Honte de son passé, honte de lui avoir caché un si lourd secret et honte de lui avoir menti en prétendant ne plus avoir de sentiments à son égard. Beaucoup de choses à encaisser et il y a fort à parier que la sud-coréenne ne parvienne pas à lui pardonner d'aussi tôt. Ce qui serait d'ailleurs totalement compréhensible. Néanmoins, malgré tous ces arguments qui l'effraient au plus au point et le découragent à se lancer dans les révélations, Kyung Ae s'était finalement décidé à balancer sur son mensonge. Il avouait enfin que ce jour-là, ce jour où il avait de nouveau tout perdu... ce même jour, il avait menti en affirmant ne plus avoir de sentiments pour Jynn. Sentant les larmes monter jusqu'à ses yeux en amande, il n'osa même pas regarder la jeune femme, de peur d'apercevoir dans son regard la haine et la déception à laquelle il s'attendait. « Q.. Quoi ? » ah non, pitié. Tout mais pas ça. La voix de l'étudiante trahissait tellement ce qu'elle pouvait bien ressentir à cet instant précis que cela fit franchement mal au cœur du jeune homme encore plus honteux. Qui est-il pour faire pleurer une femme ? « Alors pourquoi tu... » le regard toujours rivé sur ses genoux, il cacha son visage comme si ça pouvait effacer la honte qu'il ressentait. Maintenant qu'il est allé jusque là, il n'a plus d'autre choix que de terminer ce pourquoi il avait demandé à parler avec celle qu'il aime. C'est trop tard pour faire marche arrière et il en est parfaitement conscient... bien que la tâche soit plus ardue qu'il n'y paraît.


Cette histoire allait mal se terminer, il le sentait. Alors que son plus grand espoir était de reconquérir le cœur de sa belle en lui avouant tout sur tout, il se trouve que finalement, ça allait empirer la situation. Et pas qu'un peu. Il tenta tant bien que mal de commencer sa phrase. Il essaya de tout son cœur d'avouer enfin la vérité à sa voisine mais c'était impossible. Rien ne sortait. Ce secret trop lourd à porter est également lourd à confier. Ses mains se serrèrent sur sa nuque alors qu'il venait d'enfouir sa tête dans ses bras musclés. Les larmes n'allaient pas tarder à prendre le dessus et plus il réalisait qu'il avait perdu, plus c'était difficile de les contenir.
« Parce que quoi ?! » la jolie brune s'impatientait, et c'était totalement compréhensible, une fois de plus. Le nord-coréen ferma les yeux comme pour les sécher et finit par sortir son visage de sa cachette. Néanmoins, cela restait toujours impossible pour lui de regarder celle qui était assise à ses côtés et il se remit à jouer avec ses propres doigts tout en les observant. « J... j'arrive pas à te le dire. J'arrive à le dire à personne ! » déballa-t-il finalement, désespéré face à son comportement déplorable. La jeune femme l'avait suivi dans l'espoir qu'il lui fournisse des explications alors qu'elle n'avait peut-être pas envie de le voir et au final, il se dérobait de nouveau. C'est lorsqu'il osa enfin poser son regard sur la belle asiatique que d'autres larmes coulèrent le long de ses joues et, dans une pulsion peut-être regrettable, il saisit sa petite main. « Pardonne-moi, j'ai besoin de temps pour m'y préparer mais je te dirais tout. » du temps ? Ses propres paroles l'exaspérèrent. Comme s'il n'avait pas déjà eu assez de temps pour se préparer psychologiquement à la réaction chaotique que pourrait avoir son ex petite-amie. C'était quitte ou double et il en était pleinement conscient depuis longtemps. Jynn ne le pardonnerait certainement pas de la faire poiroter de cette manière. Son petit cœur n'était pas un jouet et même si ce n'était en aucun son but premier, Kyung Ae savait qu'il était blessant.


_________________
i want to tell you
you’re cute, so sweet. these are words that. always linger in my mouth. when I see your back, walking ahead of me. I wonder if you hurt as much as I do.butterfly ! now I finally know why. I was always disappointed and sometimes hated you. I love you and I can’t hide it anymore. tell him these words, butterfly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PSEUDO : linjae.
CÉLÉBRITÉ : hwang mi young - tiffany.
MESSAGES : 168
DATE D'INSCRIPTION : 21/05/2013
DISPONIBILITÉ RP : open.
DOUBLE COMPTE : aucun.
ÂGE : 26
DATE DE NAISSANCE : 23/04/1992
NATIONALITÉ : australienne
HUMEUR : un peu stressée ces derniers temps.
CÔTÉ ♥ : le côté gauche commence à se remettre petit à petit mais le droit c'est pas encore ça.
LIENS IMPORTANTS :
ficheliens

COIN PERSONNEL :



MessageSujet: Re: can you juste forgive me ⊱ kang w. jynn   Jeu 20 Juin - 23:17

L’attente qu’était en train de lui infliger Kyung Ae était une véritable torture pour la jeune australienne se trouvait dans un état des plus nerveux. Elle tentait tant bien que mal de cacher son angoisse et de paraitre le plus calme possible mais tout la trahissait. Elle sentait les larmes lui monter aux yeux tout comme ses mains tremblaient bien trop anormalement malgré le fait qu’elles se tiennent mutuellement entre elles. Le simple fait de croiser Kyung Ae ou de l’apercevoir la faisait paniquer à un point pas possible, alors le savoir là, juste à côté d’elle, avec quelque chose d’important à lui dire ne faisait qu’aggraver son état au centuple. Pire encore. Il ne l’avait pas quitté par absence de sentiments mais pour une raison toute autre et dont l’explication tardait à venir. Il y avait de quoi frôler la paranoïa avec ce peu d’informations qu’elle avait mais qui lui suffisait amplement à se faire tout un tas de films au possible. Il fallait qu’il s’explique et vite et pourtant rien ne venait. Un silence pesant régnait et le bel asiatique ne semblait pas du tout prêt à ouvrir la bouche. Jusqu’à ce qu’il finisse par lui dire : « J... j'arrive pas à te le dire. J'arrive à le dire à personne ! » Les petits poings de Jynn se serrèrent alors qu’elle sentait l’agacement monter en elle. Il revenait après un an pour peut-être lui avouer la véritable raison de sa rupture et au final, elle repartirait bredouille ? Si elle avait peur des révélations, elle avait également forgé de maigres espoirs au fond d’elle-même sur le fait qu’il puisse lui revenir. Encore plus quand il lui avait avoué qu’il ne l’avait pas quitté par disparition de ses sentiments. De plus, il était fort à parier que cela concernait quelque chose qu’elle aurait visiblement dû être au courant il y a deçà bien avant leur séparation.Elle commençait finalement à se remettre en question. Il ne lui avait donc jamais fait confiance pour ne pas se confier à elle ou peut-être était-ce elle qui lui avait fait trop confiance au final et elle avait fini trompé dans toute l’histoire ? Si il n’avait pas su lui dire il y a un an, pourquoi le ferait-il maintenant après cette année de silence ? Les larmes du brun n’arrangeaient rien. Elle ne comprenait pas. Était-ce si grave ? S’en voulait-il de quelque chose qu’il avait commis ? Cela lui brisait le cœur bien plus qu’il ne l’était déjà mais pourtant ça ne changeait rien au fait.  « Faut croire que tu m’as jamais fait confiance on dirait… » Ses yeux étaient baissés et fixaient ses mains serrées.  Mais le pire restait à suivre.

. « Pardonne-moi, j'ai besoin de temps pour m'y préparer mais je te dirais tout. »Ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Il se payait sa tête il n’y avait pas d’autres explications. De temps ? Il lui parlait de temps ? Il l’avait quitté il y a maintenant un an. N’avait pas su lui dire cette fameuse chose qui lui avait couté un cœur brisé, un an s’était écoulé et il lui parlait de temps ? Non, c’était vraiment trop. Elle devait se trouver en plein cauchemar et il ne lui faudrait que peu de temps pour s’en rendre compte très certainement. Et pourtant, le réveil ne venait pas. Et les mots prononcés par celui qu’elle aimait encore lui fit perdre le peu de calme qu’elle avait.  « Du temps ?! Tu sors de nul part pour me dire un an après que finalement tu ne m’as pas quitté car tu ne m’aimais plus mais pour une raison que j’ignore totalement. Tu as attendu un an pour venir me parler de je ne sais quoi et tu n’es pas capable de me le dire ? Tu te fous de moi Kyung Ae ? Si tu avais vraiment tenu à ce que je le sache tu n’aurais pas attendu si longtemps. Et ne met pas ça sur le dos qu’on ne se croisait plus. Non ce n’était pas le destin comme tu le dis si bien. C’était moi. Je n’avais aucune envie de te voir. Je ne pouvais pas, je n'y arrivais pas. Tu crois que c’est facile de voir l’homme qu’on aime alors qu’on vient de se faire plaquer ? Que j’allais venir te voir en te faisant la bise et en discutant comme si de rien n’était ? Tu crois que c’est si facile ? Rien que t’apercevoir ça me faisait mal, alors t’imagines dans quel état je me trouve maintenant ? Et tu me dis que t’as besoin de temps ?! Tu sais combien de temps ça m’a fallu pour tenter de passer à autre chose ? Non tu sais pas. Tu peux pas savoir car j’y suis pas arrivée. Et visiblement je me suis bien trompée sur beaucoup de choses. Je t’ai toujours fait confiance aveuglément mais ça ne devait pas être ton cas pour me cacher des trucs qui ont l’air si important ! Jynn venait de perdre tous ses moyens face aux paroles de son ex-petit-ami. Elle avait littéralement explosé. Elle ne nature calme, venait de dire des choses qu'elle regretterait surement. Elle venait de délivrer ses états d'âmes dont ses sentiments toujours présents. Mais elle avait tellement eut l’air d’être prise pour la pire des imbéciles à être tombée dans le panneau. Elle avait l’air tellement bête de s’être fait avoir comme ça. Comment avait-elle pu avoir l’once d’un espoir ? Au final c’était bien pire. Elle était blessée, et les larmes menaçaient de couler mais la colère arrivait à les maintenir. Oui elle était énervée et blessée.

L’australienne finit par se lever, prenant son sac qu’elle remit par-dessus son épaule. Elle n’osait même pas le regarder dans les yeux. La colère avait fait place à la tristesse et elle était à deux doigts de se mettre à pleurer. Elle finit par dire d’une voix beaucoup plus faible.  «  Mais c’est pas grave… Je t’en veux pas. Mais si tu comptes venir me voir pour au final me laisser en plan, c’est pas la peine… J’suis désolée Kyung Ae, mais si c’est pour me faire tourner autour du pot, m’imposer ta présence pour au final rien me dire, non c’est pas la peine, ne reviens pas. Ca me fait plus de mal qu’autre chose et j’ai pas besoin de ça, j’en ai eu assez, pas besoin de remuer le couteau dans la plaie… » Plaie qui n’était toujours pas refermée, et de loin sinon elle ne serait pas dans cet état. Elle n’aurait aucunement envie de se jeter dans ses bras malgré tout, et elle n’aurait pas si mal à cause de cette situation.

_________________
i'veloved&i've lost
All so convinced that you're following your heart Cause your mind don't control what it does sometimes. You hate being alone, You ain't the only one. You love your friends but somebody shoulda told you somin' to save you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▪ Contenu sponsorisé ▪

MessageSujet: Re: can you juste forgive me ⊱ kang w. jynn   

Revenir en haut Aller en bas
 

can you juste forgive me ⊱ kang w. jynn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
the gold university.
 :: bâtiment ouest :: rez-de chaussée : les arts de la scène
-
Sauter vers: